Skip to content

Difficile à traiter: La gestion du cycle de vie des dispositifs médicaux dans la télésurveillance des patients (RPM)

Le retraitement des trousses médicales du RPM pour maximiser l’investissement en capital n’est pas toujours prestigieux, mais représente un défi qui en vaut la peine.

Par Jacques Belanger

La télésurveillance des patients rassemble la technologie et les patients en créant un site de soins, peu importe l’endroit où se situe le patient. Cependant, la gestion du cycle de vie de ces dispositifs médicaux nécessite des processus complexes qui permettent de tirer parti des investissements et de réutiliser ces technologies, tout en maintenant les niveaux les plus élevés de contrôle, de conformité et de sécurité pour les patients.

Les prestataires en logistique de santé numérique éliminent ce défi de l’équation pour les prestataires et les partenaires de solutions, en créant des flux de travail fluides tout en minimisant le coût du programme de RPM.

Le cycle de vie du dispositif de RPM

La télésurveillance des patients est rendue possible par la fourniture de trousses de santé numériques, qui permettent aux patients de surveiller leur état de santé à partir de leur domicile. Chacun de ces dispositifs, doit répondre aux exigences réglementaires au niveau de la propreté, de l’exactitude des données, du respect des normes de sécurité et, doit être géré pour chaque patient qui le reçoit.

De plus, comme ces actifs médicaux sont littéralement entre les mains des patients eux-mêmes (qui ne sont pas des praticiens), l’engagement des patients vis-à-vis ces technologies doit également être géré. Cela permet de s’assurer que des données significatives seront générées et qu’elles puissent aider les cliniciens à soigner leurs patients.

En plus de fournir ces technologies, de nombreux programmes s’appuient sur un modèle économiquement (et écologiquement) durable qui consiste à retraiter les périphériques médicaux ou à les remettre en état pour qu’ils puissent être réutilisés en toute sécurité par d’autres patients.

Pourquoi ne pas simplement livrer et laisser ces dispositifs aux patients? En termes simples, le retraitement des dispositifs RPM en vue de leur réutilisation permet de réduire considérablement le coût, sans oublier l’empreinte environnementale. Mais la mise en œuvre de ce modèle est complexe et dépasse largement le champ d’action des organisations de santé.

Pour combler cette lacune au niveau des services, les prestataires établissent des partenariats novateurs avec des spécialistes de la logistique pour les dispositifs de RPM et dans le soutien aux patients. Ces partenaires fournissent le soutien opérationnel qui permet aux organisations de santé et aux cliniciens de se concentrer sur les soins, tout en permettant des programmes de soins connectés transparents et évolutifs.

Qu’est-ce que le retraitement?

Au-delà de la gestion de la chaîne d’approvisionnement et celle d’un soutien aux patients complet et nécessaire au maintien d’un flux de travail RPM efficace, le retraitement se rapporte à tous les processus qu’un dispositif doit subir après qu’un patient a terminé son programme RPM, et avant que le patient suivant ne commence.

Dès que le programme d’un patient est arrivé à terme et que son dispositif a été renvoyé, l’étape suivante du cycle de RPM consiste à préparer les technologies de soins à distance pour le patient suivant. Cela signifie qu’il faut gérer le nettoyage, la désinfection, la remise à neuf, les tests de précision et les contrôles de conformité nécessaires pour répondre aux normes strictes qui vont rendre ces dispositifs prêts à servir un autre patient en toute sécurité.

En outre, la gestion complète des dispositifs nécessite une garantie, une maintenance et des réparations pour chaque dispositif, ainsi que des processus pour éliminer, en toute conformité, les pièces et les produits qui ont été endommagés ou à risque de contamination biologique. Tout cela est fait pour que le cycle RPM se poursuive et que le technicien de soins soit prêt pour un autre patient inscrit dans le programme.

Mais comment les prestataires et leurs partenaires logistiques parviennent-ils à gérer toutes ces pièces mobiles, sans perdre de vue la conformité?

Système de gestion de la qualité (SGQ)

Il y existe beaucoup trop de variables dans le flux de travail des soins à distance pour que l’on puisse en tenir compte sans des processus, des rapports et des capacités opérationnelles hautement systématisés. Pour rationaliser ce flux de travail, les prestataires de services logistiques tels que Medioh conçoivent des systèmes de gestion de la qualité (SGQ) remarquablement robustes qui s’harmonisent avec la norme ISO 13485 (norme relative aux dispositifs médicaux). Ces systèmes intègrent tous les points de contrôle et toutes les activités au sein du flux de travail du RPM, pour faciliter la réussite opérationnelle du programme.

Une telle capacité permet aux partenaires logistiques d’enregistrer, de suivre et de fournir des informations exploitables sur chaque tâche effectuée tout au long du cycle de vie du programme RPM. Les prestataires logistiques qui disposent d’un système efficace de gestion de la qualité sont en mesure de soutenir et de garantir la conformité à chaque étape du processus, permettant ainsi aux programmes de soins de se développer, sans jamais sacrifier la qualité des soins et des services, au profit du volume de patients.

Revenir au point de départ: gage de réussite du RPM

Le retraitement n’est peut-être pas la partie la plus prestigieuse de la télésurveillance des patients (RPM), mais avec la bonne approche, le bon soutien et les bons systèmes de qualité en place, les prestataires peuvent créer des programmes qui auront un impact nettement plus positif en termes de retour sur investissement et d’environnement.

Les prestataires de la logistique et du soutien opérationnel pour les soins à distance aident les gestionnaires à mettre de l’ordre dans les programmes RPM complexes, à l’aide de solutions qui rationalisent le flux de travail des soins à distance pour assurer la conformité aux réglements, à chacune des étapes du processus.

Découvrez ce que Medioh peut apporter dans l’équation pour la télésurveillance des patients.

Articles récentes
Lecture de 4 minutes